Actualités

She Okitundu: l'Algérie et la RDCongo doivent entretenir des relations soutenues et étroites


ALGER - L'Algérie et la République démocratique du Congo doivent entretenir des relations "soutenues et étroites", a déclaré samedi à Alger le vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères et de l'Intégration régionale de la République démocratique du Congo , Léonard She Okitundu, relevant que ce sont deux pays qui comptent sur le continent africain.

"Il est important que deux grands pays entretiennent des relations soutenues et étroites parce qu'ils comptent sur le continent africain", a-t-il indiqué à la presse au terme de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.

Il a ajouté que sa visite en Algérie servait à "réchauffer" les relations entre les deux pays, soulignant que pour concrétiser cette détermination, "nous avons décidé de mettre sur pied une grande commission mixte avec un spectre de domaines assez large".

Cette commission permettra "effectivement", a ajouté M. She Okitundu, de matérialiser cette volonté de coopération entre les deux pays, mais en même temps d'établir un cadre de consultation régulière, pour harmoniser les points de vues sur le plan international.

M. She Okitundu a indiqué qu'il saisissait, en outre, cette occasion pour transmettre, à travers M. Messahel, les "salutations fraternelles" du président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila à son homologue algérien, le président Abdelaziz Bouteflika.

Pour sa part, M. Messahel a indiqué que l'entretien s'était focalisé notamment sur la "volonté partagée" des deux pays de renforcer les relations bilatérales, ajoutant que les deux pays avaient convenu de signer dès demain deux accords, portant sur la création d'une commission mixte conjointe et également sur la mise en place d'un mécanisme de concertation politique.

Le chef de la diplomatie algérienne a souligné que ce sont deux instruments "extrêmement importants", dans le cadre du renforcement de cette coopération que "nous voulons d'abord, entre pays africains, mais aussi une coopération qui permet à nos relations de se renforcer".

Il a ajouté que les relations entre les deux pays étaient bonnes sur le plan politique, notant que "nous nous concertons sur toutes les questions au niveau africain mais également au niveau des Nations unies".

M. Messahel a indiqué que les deux pays recelaient un potentiel économique, ajoutant que "nous sommes dans cette logique de la coopération interafricaine que nous voulons développer et il n' y a pas mieux que l'exemple d'un partenariat entre la République démocratique du Congo et l'Algérie".

Il a relevé, par ailleurs, que ces entretiens avaient permis "un large échange de vue sur les questions qui nous interpellent, soit en Afrique australe, notamment la situation en Centrafrique, ou dans notre région, notamment le Sahara occidental, le Mali, la Libye, la lutte antiterroriste, ou le phénomène de la migration clandestine".

M. She Okitundu, effectue une visite officielle de deux jours en Algérie à l'invitation de M. Messahel.