Actualités

Ouyahia reçoit le président de la Commission de l'Union africaine



ALGER - Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a reçu lundi à Alger, le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, qui effectue une visite de travail en Algérie, indiquent les services du Premier ministre dans un communiqué.

L'audience s'est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, ajoute la même source.

Mahamat est arrivé samedi à Alger pour une première visite de trois jours et qui intervient la veille du sommet extraordinaire de l'organisation panafricaine prévu à Kigali (Rwanda) consacré à la Zone de libre échange africaine.

Au cours de cette visite, le président de la Commission de l'UA s'est notamment entretenu avec M. Messahel. A l'issue de leur entretien, les deux responsables ont animé une conférence de presse durant laquelle M. Mahamat a salué le soutien "actif" de l'Algérie pour la mise en oeuvre de l'agenda 2063 de l'UA.

"Nous ne sommes pas du tout surpris du soutien actif de l'Algérie pour la mise en oeuvre de l'agenda 2063 de l'Union africaine, combien utile pour notre continent", a-t-il indiqué, affirmant également avoir échangé avec M. Messahel sur les questions de la réforme de l'organisation panafricaine, l'intégration continentale et la paix et la sécurité en Afrique.

Le président de la Commission de l'UA s'est également rendu à Tlemcen où il a visité l'Institut panafricain des Sciences de l'eau, de l'Energie et des changements climatiques, relevant, à cet égard, l'importance des missions dévolues à cet institut, particulièrement, en matière de formation des cadres africains.

En s'adressant aux étudiants de cet institut, M. Mahamat les a invité à bien se former "pour créer une Afrique intègre, prospère et stable grâce à la formation d'une ressource humaine de qualité", saluant, à cette occasion, l'engagement du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour la concrétisation de cet institut, un des projets phares de l'UA.

Il a également rendu un hommage appuyé au chef de l'Etat pour son "engagement panafricain" et son "rôle pionnier" dans l’avènement de l’Union africaine, organisation continentale qui "est à l’origine des nombreuses réalisations et acquis dont l’Afrique est très fière".